top of page
Rechercher
  • docteurprocyk

PROTHÈSE DE GENOU : LES 9 CHOSES À SAVOIR AVANT DE SE FAIRE OPÉRER !


1 - Des articulations usées vont altérer les muscles et ligaments qui les entourent


Avec la progression de l’usure, les ligaments stabilisant le genou vont certains se distendre et d’autres se rétracter, pendant l’opération il faudra peut-être libérer plus les ligaments et si vous avez perdu trop de muscle, plus de temps de rééducation.


2 - Un mauvais genou va changer votre stature


La douleur croissante va entrainer boiterie et déséquilibre et forcer le côté opposé et le rachis

Des douleurs de cheville peuvent apparaitre, la chaussure va s’user de façon asymétrique


3 -Trop d’appui sur la bonne hanche


A la fin, souvent le bon côté va aussi s’user et parfois donner des douleurs avant le genou usé, auquel on est habitué


4 - Trop compenser avec son bon côté


Fort heureusement, le bon côté n’est pas encore usé et les douleurs vont cesser après l’opération.


5 - La douleur va vous rendre sédentaire et inactif


Quand vous avez une douleur qui apparait dès la moindre marche ou activité, vous allez laisser tomber la lutte, vous installer devant le poste de télé et prendre du poids ce qui va encore plus forcer vos articulations et créer d’autres problèmes médicaux

Vos muscles vont s’atrophier, les ligaments autour devenir plus laxes et le genou instable vous donnera encore plus peur de sortir. Ou, même descendre les escaliers


6 - Intérioriser la douleur


La douleur ne doit pas devenir une compagne habituelle, car elle altère votre vie en rendant toute activité désagréable

Il faut trouver ce qui passe encore : gym aqua gym yoga chi-Kong … pour rester dans le coup jusqu’à la prothèse

Ne pas tomber dans la dépression

Demander à son entourage comment ils vous trouvent, ne pas s’isoler

Les douleurs nocturnes en altérant le sommeil vont vous rendre grincheux !





7 - Perte de l’équilibre

Douleur, fonte musculaire, boiterie vont altérer votre vie quotidienne

Voua allez perdre force et stabilité, il devient difficile d’être stable sur ce côté et des gestes simples tels qu’enfiler un pantalon, se laver sous la douche deviennent impossibles

Si vous restez trop actif, vous risquez la chute en descendant une pente pendant une marche en terrain irrégulier ou parfois même en descendant les escaliers

Après la chirurgie le genou sera stable et fonctionnel



8 - Plus vous êtes âgé.e


Avec l’âge apparaissent des soucis de santé qui peuvent rendre la prise en charge globale plus délicate

La rééducation peut être plus délicate

A un âge avancé, vous ne serez plus capable de faire les activités que vous espériez lorsque l’on a commencé à parler de prothèse

La PTG va considérablement améliorer votre qualité de vie, mais ne vous fera pas rajeunir !



9 - La période covid


Il ne faut pas reculer car toutes les précautions sont prises

Test PCR 48 heures avant l’entrée, contrôle de tous les patients et personnes entrant dans l’établissement, procédures de désinfection renforcées


CONCLUSION


Si vous et votre docteur êtes convaincu.es qu’une prothèse de genou est nécessaire à votre bien-être, il faut se poser ces questions.

L’âge est un facteur mais ce n’est pas le seul.

Êtes-vous capable de vivre avec la douleur ?

Arrivez-vous à poursuivre vos activités ?

Analysez ces neuf points avant de repousser une intervention nécessaire à votre qualité de vie.


168 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page